La chute de l’icône « WADE »


Le père du Sopi entame une descente aux enfers. Il dit avoir réservé sa tombe à Touba, mais d’ici là, tout en lui souhaitant une fin heureuse, on constate qu’il perd de son aura.

Wade multiplie des erreurs de débutant en politique, lui qui a milité en 1974 pour le multipartisme. Son cœur le guide dans toutes ses actions depuis 2012, quand son dauphin Macky Sall lui infligea une défaite cuisante. Score : 6 sénégalais sur 10 veulent Macky et non de Wade.

Depuis sa première chute en 2012, Gorgui est devenu un habitué des défaites électorales. Ultime recours : le terrorisme démocratique.

En cette veille de la Présidentielle à laquelle il ne particpera pas, Gorgui veut saborder le scrutin non pas pour la Démocratie qu’il a tant défendue mais plutôt pour sa Descendance.

Le patriarche qui déshérite ses fils

Wade rentre enfin en jeu. Son retour du jeudi 7 février sonne le divorce avec la famille des libéraux. Le mois de la Saint Valentin ne sera pas rose pour cette famille qu’il a fondée durant plus de 3 décennies. Bonjour les fraticides !

Idy Seck, qu’il avait amadoué en 2007 après un second tour qu’il allait perdre ne verra pas Wade lui retourner l’ascenceur. Certains leaders de la Coalition Idy 2019 qui comptent rencontrer le pape de l’Alternance pour un éventuel soutien au sieur Seck. n’auront pas compris qu’un père ne s’agenouille jamais devant son rejeton.

Wade est de cette trempe de patriarches qui ont un égo surdimensionné. Après le recalage de Karim Wade, il pouvait rallier un des 4 autres rivaux de Macky en l’occurrence Idy ou Madické.

Ces 2 derniers, qui avec Macky formaient la relève du Parti Démocratique Sénégalais, auprès des Ousmane Ngom et Souleymane Ndéné Ndiaye entre autres, ne sont plus que des adversaires pour Wade Père. Il les a tous deshérités.

Il prèfère porter la candidature de son Fils prodige, Karim. Wade vient de montrer à qui veut le croire que le PDS est sa propriété. Aucun autre n’a le droit de regard encore plus le droit de choisir qui devra représenter ce dur labeur de 30 ans.

Wade ne se rendra pas compte non plus que Madické avait vu venir ce coup de la non éligibilité de l’exilé de Qatar. Il aura le mérite d’avoir participé au sprint final même s’il risque d’être au bas du tableau et dernier sur la photo-finish.

L’Eternel opposant

Wade a la rage de l’opposant. Il sait perturber le pouvoir en place. Il s’est habitué à cette posture pendant 27 ans. On peut lui concéder cette seconde nature.

Il appelle à un boycot du scrutin du 24 février. Wade invite à la violence, à la pyromanie. En bon et rusé tacticien, il sait que face à une coulée de sang, Macky, aussi têtu que lui, finira par courber l’échine. Gorgui veut le forcer à abdiquer, ce qui sera une saignée pour le Président sortant.

Seulement, l’appel de Wade semble sans échos chez les opposants à Macky Sall.

Sonko qui a ses débuts, faisait la ziarra auprés de Wade est devenu la figure d’une nouvelle révolution politique. Idy est droit dans ses bottes quand il est acclamé partout et rejoint par des forces vives, des leaders de nouveaux mouvements. Le PUR filtre ses coalitions et évite toute souillure à sa philosophie. Madické ne verra jamais sa fidélité chevaleresque être récompensée par le seul cavalier du PDS.

Wade amorce un virage dangereux : celui de la décandence

Il pouvait bien faire comme Abdou Diouf, son éternel rival, qui brille à l’International et s’éloigne des contingences politiques. Mais non, Wade dit avoir « le Sénégal au cœur » pour laisser tomber le pays dans la « Mackyature ». Eh bien, la référence devient aujourd’hui une désolation.

L’icône Wade se rabaisse plus bas que son intellect d’antan. Il va toucher le fonds et ce sera la pure désillusion que la vie politique sénégalaise connaîtra.

Il s’agira d’une preuve indélébile d’un échec du courant libéral. Ce paradigme que Wade enceinta pendant 27 ans comme opposant et 12 ans comme chef de l’Etat.

Wade enclenche son déclin. Il agonise politiquement.

Qui pourra l’arrêter ?

Précédent Présidentielle 2019 : Différents comme les doigts de la main
C'est l'article le plus récent.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *