Clash : MXLo vs BG2 ou PapeDiouf vs WalySeck ?


Le Sénégal me désole ! La rivalité nous nourrit. La haine nous consume. Tous autant que nous sommes, nous cultivons la haine de l’autrui.

Dans la lutte, en musique, dans la politique et même dans le cercle religieux (dahiras, confréries etc) on est fréquemment témoin d’un lot de désolations à en finir. Pape Diouf vient de le montrer !

Scènes de ménage

C’est dommage que le Prince de la banlieue dakaroise fasse ces déclarations calomnieuses à l’endroit de son jeune frère Waly. Malgré son démenti, suite à la propagation de sa discussion sur les réseaux sociaux, Pape s’est enrôlé dans un manteau de politesse et courtoisie que tout le monde lui témoignait. Rien de convaincant.

Il affirme être victime de personnes malintentionnées. Il laisse entendre qu’il n’est pas l’auteur de ces propos. Il saisira la Justice a-t-il ajouté. Mais cela ne convainc personne. Pour qui a l’habitude de l’entendre parler, c’est du Pape Diouf pur et dur avec son tic de langage comme « gaïndé ». Que gagneraient des gens à faire tout ce cirque ?

Pour ceux qui y sentent une quelconque prise de partie pour Waly Seck, détrompez-vous ! Ceci est un exemple de ces médisances qui gangrènent notre pays.

Futiles rivalités

On ne finit toujours pas d’enterrer et de déterrer la hache de guerre entre You et Thione. Aujourd’hui leurs poulains en sont les principales victimes et dignes héritiers.

Dans un autre régistre, l’arène ne fait pas l’exception. Modou Lo et Balla nous pourrissent la vie ces dernières semaines.

Ce 13 janvier, qu’importe un 2-0 ou un 1-1, personne ne gagnera de cette spéculation de haine. Ces prises de position ne profitent qu’aux promoteurs des combats de lutte.

La violence entre supporters fait toujours des dégâts irréparables. La mort d’hommes, les viols et vols salissent l’image de ce sport qui est alimenté de fausses rivalités. Fausse puisqu’à la suite des face à face, des open-press et du jour J, les adversaires vont se serrer la main et jouer, chacun à sa méthode, au saint maritin.

Chez les politiciens, c’est du pareil au même voire pire ! À chaque fois on assiste à des scènes de colportation, de dénigrement, d’insultes, de bagarres dans l’hémicycle, sur les plateaux Télé. Notre humeur est titillée quand on est face au spectacle de versatilité auquel jouent ces mêmes politiques, transhumans, partisans de la patûre verdoyante.

Ces scènes de ménage dans la lutte, la musique et la politique provoquent des ressentiments dans nos foyers et autres grand-places.

Frères hier, ennemis aujourd’hui ! Que nous réserve demain ?

Génération inconciente

Pour revenir au prétexte de ce débat (donnez vos impressions en commentaire), Pape Diouf vient aussi de provoquer une nouvelle bataille entre les clans Ndour-Mergane et Seck-Faramarène.

Dès l’entame de sa vidéo d’explication, post-malum, le leader de la « Génération » inconsciente, oups « Consciente », dit ne pas être un faussaire de billets, ni un traficant de voitures volées. « Eeey Mbaye », comme dirait un Garmi ! Une provocation inutile …

A qui profitera ce duel ? Aux pauvres petits micro-sites qui feront multiples tentatives d’expliquer ce « Game of Thrones » (Jeu de Trones). You dira qu’il ne se frotte pas au Bodio-bodio, Thione sortira sûrement pour tacler celui qui s’attaque au royaume de Maarène.

Bref, c’est ça le Sénégal hein … Un pays ou l’envieux a la plus longue langue qui dégouline de viles accusations et calomnies.

Comme le suggérait Baay Gora : remplaçons l’étoile de notre drapeau par une langue pendante.

Au moins on aura le mérite de reconnaître notre loquacité !

Précédent Parrainage : "Déparou Gaïndé, arriwé Mouss"
Suivant #Sunudébat, une grossesse précoce pour la Démocratie

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *