Merci Sidy !


Un monument de la presse s’en est allé. Sidy Lamine Niasse, un journaliste engagé et très dévoué.

Sidy a montré, sa vie durant, une détermination sans faille. Il est l’un des rares journalistes et patron de presse qui a tenu, haut la main, le flambeau d’une presse libre. Cette liberté dans ses pensées, dans ses prises de position lui donnait une certaine hargne dans ses discours.

A la télévision ou à la radio, ou encore à travers la presse écrite, il affichait ce qu’il gardait dans son cœur pour les causes des sénégalais. Il a eu une formation brillante en filiére arabophone mais se distingue parmi les meilleurs en langue française.

Sa voix se faisait entendre partout où les intérêts du Sénégal ou de l’Islam étaient mis en jeu. D’ailleurs, il est l’un des exceptionnels chefs religieux qui avait un pied dans le monde politique et l’autre dans le champ religieux.

On se rappelle de sa dernière sortie quand il recadrait Idy, non pas par opposition d’idéologie politique, mais plutôt parce que le discours religieux a été déformé.

Son engagement politique déteignait sur la ligne éditoriale de son groupe de presse. Ce dernier était parmi les leaders à un moment mais n’avait pas réussi sa mue au début des années 2010. D’autres concurrents avaient débauché ses pépites.

Il était un formateur qui donnait la chance aux jeunes passionnés. Ces derniers n’avaient pas parfois la formation requise mais il leur inculquait les b.a.ba du métier. Sidy était une école.

En cette veille d’élection présidentielle, le Sénégal perd un de ses meilleurs analystes politiques.

Aujourd’hui, je me pose une question : pourquoi il n’a pas été de la course vers le Palais comme certains patrons de Presse ?? La seule réponse à laquelle je veux bien croire c’est qu’il avait bâti un empire des médias par pure passion.

C’est son engagement qui le faisait bouger. Aujourd’hui est reste inerte. Cependant sa détermination sera à jamais graver dans l’histoire de la presse et de la liberté d’expression de notre pays.

Lui, le trés contreversé, recevra tous les hommages et fera quasiment l’unanimité, seulement aprés sa mort.

Précédent "Bakkë naniou Gaindé SALL !"
C'est l'article le plus récent.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *