« Bakkë naniou Gaindé SALL ! »


Le lion est sorti de son sommeil. Sall Ngari a démontré à tous qu’il est de loin le Sénégalais le plus aimé du moment. Il vient de montrer qu’il est un fin politique avec un bilan à exposer.

Après « Le Sénégal au cœur », le Président a réuni ses homologues de la sous-région et autres personnalités du monde Libéral à apprécier sa force de frappe.

Pour la prestation grandeur nature, rien de plus convainquant que de faire de l’Arena Dakar le ring d’un échauffement pour la présidentielle de février prochain.

Macky, le lion qui dormait sort ses griffes. Il conduit sa meute de vieux tigres du PS et de l’AFP, et les sbirs des partis connexes à la coalition BBY.

Le PSE est son cheval de bataille. Ce programme budgétivore est son étoile filante. Il nous le présente comme la SOLUTION à l’Émergence du Sénégal. Sonko ne saurait tarder à lancer des piques au nouveau livre, qui d’ailleurs comme le chef de file de Pasteef, fait un remake ou plagiat de son titre.

Que retenir de cette cérémonie ?

Pour moi, simple analyste de l’arène politique sénégalaise, je dirai que c’était une démonstration de sa force de frappe. Un « wathiathiaa » institutionnel qui lui ouvre les bakkous (et bas coups) de février 2019.

En 2012, Macky et ses alliés ne disposaient pas des moyens actuels dont ils font usage à tout vent. C’est avec l’argent du sénégalais lamba que ce gâchis a été organisé.

Reew mi, le PDS et des multiples tentacules, ACT, Pasteef, Guem sa bopp, NIT et autres candidats au Palais de la République peuvent-ils demain organiser un meeting de cette taille à l’Arena ? Peut-on mettre à leur disposition l’argent du contribuable sénégalais pour inviter leurs confréres ou partenaires des autres pays ? Les médias feront-ils des directs d’un événement pareil ?

Il faudrait qu’on nous dise plus sur les fonds déployés, notamment durant cette précampagne.

Campagne déguisée

Le candadit De BBY a déjà démarré sa campagne de séduction de l’électorat. Le Magal de Touba a été le premier moment pour mettre à la disposition des pèlerins, une autoroute du soulagement. Acte 1 réussi.

Le road-show du Maouloud (Gamou) entre Tivaoune, Médina Baye, Ndiassane et autres cités religieuses, a marqué la fin de la collecte des prières et bénédictions des religieux. Acte 2 béni.

Le Sénégal des profondeurs a revu le candidat Sall. La région de Tambacounda a reçu le convoi de la pré-campagne pour inaugurer ponts et autres projets d’infrastructures de base. Acte 3 décentralisé.

Les jeunes entrepreuneurs ne sont pas insensibles au DER. Ce programme lancé à quelques mois du scrutin vient à point nommé et « caculé » pour les milliers d’entrepreneurs qui comptent gagner la dépense quotidienne avec la magie du Numérique. Acte 4 connecté.

Et pour boucler la boucle, une fête aux rythmes de « mbapate » afin de dévoiler le leadership qui dort, parfois, en Macky. Youssou Ndour et Mbaye Dièye ont joué à Babou Ngom et Vieux Sing pour chauffer le chef de file de l’écurie BBY.

« Bakkeu naniou gaindé gui té day daan ». « Yaako def niou wakh koo ». Autant de slogan qui ont remué l’Arena de Dakar.

C’est dire que la bataille est déséquilibrée, les forces ne sont pas égales, les chances seront minces pour certains. Le parti au pouvoir jouit toujours de cet avantage du fonds public.

Et pendant ce temps, les Idy et consort ne clignent pas de l’œil. Ils se font discrets, ils ruminent leur colère.

Macky est prêt, il se dit confiant pour un second mandat. Il étale son programme 2024, il se projette déjà dans la semaine du 25 au 28 février.

Et pour finir, sachez que le lion a perdu son patronyme de Ndiaye, on l’a « Sall Ngarisé » depuis ce 1er décembre !

Jajeuf Gaindé ! (rires)

Précédent Sadio, "diato" dou dioy !
Suivant Merci Sidy !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *