Diao Baldé forfait, on s’en fout … Diamil est out !


Tel est certainement l’état d’esprit actuel des dirigeants de notre football en cette veille de match qualificatif pour la CAN 2019 devant opposer le SENEGAL à la GUINEE EQUATORIALE.

Entre l’annonce du verdict très attendu du TAS concernant l’affaire GUEDIAWAYE FC et la nouvelle du forfait de Diao Baldé KEITA, pour cause de mail envoyé par la FSF à une mauvaise adresse, les amateurs de football n’ont que leurs yeux pour pleurer.

Il est certes vrai que la FSF nous a habitué à toutes sortes de scandale (Romai est encore fraîche dans nos mémoires) mais cette énième preuve de son amateurisme exacerbée frise le ridicule.

Comment, à l’ère du numérique et avec tous les moyens de communication dont ils disposent (Orange est un sponsor), nos dirigeants peuvent faire capoter la convocation d’un joueur pour un problème d’adresse e-mail ? N’y a-t-il donc aucun suivi après l’envoi des convocations ? Ce sont des questions, parmi d’autres, que se posent le monde du foot et dont on n’aura certainement jamais les réponses. Ou faudra alors savoir attendre.

Attendre comme on le fait depuis la fin de la coupe du monde pour qu’on nous dise qu’elle est l’évaluation faite de la participation du Sénégal et comment les retombées financières vont être gérées. Attendre qu’on nous dise comment StarTimes, sanctionné au niveau international, a pu signer un contrat avec LSFP sur 10 ans avec la somme, tenez-vous bien, de 6 (maudits) milliards ! Attendre qu’on nous dise, malgré tout, comment cette somme va bénéficier au football pro. Attendons !

Mais en attendant, eux ils rient certainement sous cape. Oui, parce que leur plus grand « ennemi » de ces 6 dernières années vient d’être « neutralisé ». Diamil FAYE a été débouté par le TAS.

L’ancien président du GUEDIAWAYE FC a perdu la dernière manche de son long combat contre la FSF et la LSFP. Celui que tout le monde du sport avait fini de reconnaître comme un grand révolutionnaire du football professionnel et une référence dans le management d’une équipe pro, perd GUEDIAWAYE FC et près d’un milliard de francs d’investissement pendant 6 ans.

Non récompensé d’avoir hissé le club de la banlieue de Dakar à un niveau jamais égalé et de lui avoir offert le seul trophée de son histoire (Coupe de la Ligue), il devra plutôt payer une amende à la FSF et à l’Association GFC. Quelle injustice !

L’expert FIFA, avec plus de vingt ans d’expérience, qui a permis à Paris de remporter l’organisation des jeux olympiques de 2024 et qui parcourt le monde pour redresser et/ou mettre en place des fédérations/comités olympiques, est donc sur le point d’être jeté hors du football de son pays. C’est bien triste mais c’est aussi ça le Sénégal : un pays allergique à l’excellence et ivre de médiocrité.

Si GUEDIAWAYE reste fidèle à son « messie » et lui promet soutien et fidélité jusqu’à l’éternité, Aliou Cissé lui devra faire sans son jeune attaquant de l’Inter. Faut croire que notre ami Koliba Soumaré a raison : « nék Sénégalais rék diamou yalla la ndakh natou gueunou ko reuy ».

Mougnons !

Précédent Embastillement d'hommes politiques : Macky dénoue le feuilleton !
Suivant Ce jet d’urine, symptôme du mal-être sénégalais

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *