Pénurie d’eau à Dakar : de la cacophonie au sommet de l’État…


 L’anarchie est partout lorsque la responsabilité n’est nulle part. Qu’est- ce qui arrive à cette République ?

Alors que Dakar sombre dans une pénurie d’eau sans commune mesure, les déclarations par errements des autorités du régime se multiplient, dans une totale cacophonie.

C’est le Premier ministre qui ouvre le bal, présageant la fin du calvaire pour ce 20 juillet alors que la déclaration du directeur de la SONES s’inscrit en porte à faux contre les prophéties de Boun Abdallah Dione en cela qu’aucune garantie ne saurait être prévue pour cette même date et à propos du même problème, selon M. Charles Fall.

N’est-ce-pas là une véritable impasse qui ravive
la psychose des sénégalais ?

 

Tout cela est assez confus, assez inquiétant et la souffrance demeure encore en toute plénitude. Par ailleurs, j’ai particulièrement été choqué et complément ahuri d’entendre tout à l’heure de véritables ignominies en provenance du directeur de cabinet du Président de la République, M. Omar Youm, au journal télévisé de la tfm de 13h du 15 juillet.

En effet, s’exprimant sur la question, M. Omar Youm, après avoir étonnamment déclaré, quelques mois de cela qu’il était le « soukh » du Président de la République, soit son vallet de cour, est revenu encore à la charge, paré de ses habituels attributs de singe de cour pour nous livré les absurdités que voici : » Ndox mi dina delluci ñaar fukki fane ci weer wi nu nek, bussi thiat duggul ak ndiabar « .

Entendez par là : » l’eau reviendra le 20 juillet prochain à moins que cela ne soit entravé par une question de magie ou de mauvais sort » Quelle irresponsabilité !

Quelle indifférence vis à vis de ce supplice qui continue d’accabler d’honnêtes citoyens, à qui, on continue de tendre encore de faramineuses factures pendant tous les fins de mois. Je pense franchement qu’il serait aberrant de continuer à croire que nous sommes dans un pays sérieux…

#eau_secours #mayleen_nu_ndox…

Djiby Faye

Précédent CLAP DE FIN EN RUSSIE : LA VICTOIRE DU PRAGMATISME
Suivant Une rose s’est fanée, une nouvelle leçon pour toute ma vie.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *