Macky « dessert » les Tirailleurs Sénégalais


Je ne sais juste pas si l’on devrait taxer le sieur Macky comme un « déserteur » puisqu’il est le patron suprême de l’armée ou bien doit-on le qualifier de « desserteur », un néologisme que je m’autorise à faire pour surfer sur la vague de la polémique qu’il a déferlée, en parlant du dessert des Tirailleurs Sénégalais.
Quelques jours après avoir déplumé le Capi Dièye pour désertion, le Chef des armées déshonore la mémoire des anciens combattant, ceux sans qui nous ne seront pas si indépendants. Apparemment, il a tiré ailleurs avec cette histoire racontée avec un rire jaune !

Liberté, égalité, fraternité ???

Tant qu’on y est, le camp de Thiaroye pleure. Ces braves Tirailleurs Sénégalais n’en avaient rien à faire de desserts ou de la bouffe qu’on leur servait. Ils réclamaient dignement leurs pensions qui avaient plusieurs zéro de moins que celles des soldats français. Ne continuent-ils pas à demander des indemnités égales avec leurs confrères maghrébins ou gaulois.

La France nous a tellement humilié durant les années coloniales et même après la décolonisation qui n’étaient nullement « pacifique ». Que de rois et hommes saints sont morts sous les poudrières des spahis français.

Le drapeau tricolore nous divisait avec sa fameuse répartition des communes qui faisaient le distinguo entre les « citoyens français » ou « toubab bou nioule » et les indigènes. Remarquez-vous, indigènes dans leur propre pays !

La Place Européenne a récemment fait saigner la mémoire honteuse de notre passé à Gorée avec ses colons et comme s’il ne suffisait pas, on remue le couteau dans la plaie. Et que dire de la nouvelle et perpétuelle colonisation économique qui’est pas prête de se déloger de nos terres avec ces contrats juteux faisant du Sénégal, une foule aux œufs d’or.

Ces braves gens ne méritent pas qu’on les traitent ainsi … après tant de sacrifices !

Lapsus révélateur

Le Président Sall a fauté, son auditoire a ricané et l’opinion nationale voire internationale s’est logiquement indignée.

Quelle réponse nous sera livrée pour justifier de tels propos ! M. Kassé, conseiller en communication de M. Sall, s’est essayé à l’exercice sur le journal d’Afrique de TV5. En vain. Il n’a pas convaincu et nous a même servi des fautes d’accord. Merci monsieur Comm’ du Palais !

Servir le dessert n’as rien d’amical. C’est un dû si « l’égalité » tant prônée par l’Hexagone est réelle. Mais on le sait, nos tirailleurs ne recevaient pas le même traitement que leurs co-légionnaires français.

Pensez-vous qu’un traitement de faveur sur un plateau de nourriture devrait mériter d’être salué ? Ce n’est pas un point d’honneur historique comme vous dîtes monsieur le Président de tous les sénégalais. Pis, vous salissez la sagesse de l’historien Iba Der Thiam. Lui n’aurait pas osé dire publiquement une pareille assertion.

Au lieu de laisser un souvenir agréable sur nos papilles, votre mauvaise blague nous laisse un dégoût.

Revisitez notre Histoire avec la France. Si elle vous semble « amicale », il me semble que vous serez le seul alors à nouer une amitié avec le pays de Macron !

Précédent Affaire Capi Dièye : La mauvaise tactique du loup "trop" solitaire
Suivant Gassama et l'effet Black Panther !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *