7 ou 8 mars, Nder ou Jeanne d’Arc ?


Ce 8 mars, comme un peu partout dans le monde, le Sénégal va célébrer « la journée internationale de la femme »…en « oubliant » hier. La veille, c’était le 7 mars 1820, date symbolique de l’histoire de la femme sénégalaise que pourtant peu connaissent, encore moins célèbrent.

Et pourtant toutes ou presque connaissent « Talatay nder » mais nous préférons toujours ce que l’autre a, peu s’identifient à ce jour.

Ce jour historique où la femme sénégalaise, pour sauvegarder son honneur et sa « pureté », a préféré mourir plutôt que tomber entre les mains de l’ennemi. Ce jour historique qui précède d’un siècle la naissance des mouvements occidentaux ayant abouti à la reconnaissance par l’ONU du 8 mars comme Journée internationale de la femme.

En effet, ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place, tradition qui prend une dimension internationale après 1945 avant d’être officialisée aux nations unies en 1977.

Cette lutte ouvrière est-t-elle plus importante que le sacrifice des femmes de Nder ?

Aujourd’hui que la crise des mœurs est un sujet brûlant de notre société et que la valeur de la femme sénégalaise est au cœur des préoccupations, je laisse le soin à chacun le soin d’y répondre, personnellement. Ma conviction est que les femmes sénégalaises n’ont pas besoin comme modèles de Rosa Luxembourg, ni de Jeanne d’Arc, ni d’autres héroïnes de peuples lointains. Elles peuvent s’inspirer de ces glorieuses femmes de Nder.

Loin de vouloir porter un chauvinisme exaspéré, je ne vois tout simplement pas ce que peut apporter de plus cette journée dans l’émancipation de la femme sénégalaise étant donné que les aspirations ne sont indéniablement pas les mêmes ici que de l’autre coté de l’atlantique. Approprions nous notre propre histoire et luttons pour des causes conformes à nos réalités. Il y va de notre…. « émancipation » justement.

Si la date du 8 mars est consacrée à travers le monde comme journée internationale de la femme, la date du 7 mars devrait donc être célébrée au Sénégal comme la journée nationale dédiée aux femmes sénégalaises en hommage au sacrifice suprême des femmes de Nder. C’est aussi un devoir pour les hommes d’y œuvrer.

Alors bonnes journées à toutes !

Précédent "Thiaate ... je fume ?"
Suivant Fakenews : "Le Quotidien", scénarise un faux vol chez le Khalif de Touba

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *