« Thiaate … je fume ? »


  • 100 cigarettes équivalent à une chicha
  • Une menace sur la santé publique
  • Roy dakk rékk ….

Qui ne se souvient pas de cette scène d’une pièce théâtrale de la troupe Diankhène ?? (rires) Je me rappelle encore de la mine de Mor Seck, qui en posant la question à sa fille et l’accusant de fumeuse, commettait une grosse faute de langage face à son étonnement.

La cigarette, aujourd’hui elle est devenue un accessoire incontournable pour bien d’entre nous. Je ne jouerai pas à l’antitabagiste comme Seck Modou Gueye ou Fatou Sow. Mais j’aimerai attirer votre attention sur la Chicha.

Le narguilé est à la mode au Sénégal. Ce fumoir d’origine arabe est partout présent dans les grands palaces de la capitale, dans les maisons, les boites de nuit, les maisons closes etc. Certaines pseudo-stars s’exposent au vu et au su de tous avec le tube enfoui dans leur bouche. Quel mauvais exemple.

Une chicha = 100 cigarettes

La cigarette tue, plus besoin de tenir ce discours, sachez que le narguilé est plus cancérogène que la clope. Des études de l’OMS montrent que la quantité de fumée absorbée en fumant de la chicha équivaut à fumer 100 cigarettes. Les accrocs et profanes me diront que c’est de la vapeur et non de la nicotine. Ok, je vous le concède, mais vous faites entrer dans vos poumons plus de monoxyde de carbone en comparaison au tabac. Ceci est le moindre mal. On sait partout dans le monde que le chicha est un des réservoirs privilégiés de la marijuana. Ceux qui luttent contre le tabagisme devraient aussi faire sienne la lutte contre l’usage du narguilé. Le pire c’est que de jeunes gens, filles et garçons innocents, s’exhibent avec cet instrument meurtrier dans une insouciance totale.

Baxnaa !!! Yalla ngen ame doomou chichaaa looll

Vers une interdiction ?

Dans un pays comme le Maroc, la chicha y est interdite. Certains qui ont déjà fait ce pays se tromperont de dire qu’ils ont vu le narguilé être vendu à tous coins de rue et même des espaces réservés pour cet usage. La vente de l’objet esthétique n’est pas prohibée, par contre les cafés chicha sont dans l’irrégularité et, à maintes reprises, des descentes sont opérées par la police pour assainir ces coins de débauche. Oui, les fumoirs se transforment, bien souvent, en lieux d’activités connexes (prostitution, trafics de tous genres) d’autant plus que la fumée ne laisse rien traverser. Tout est permis dans la brume.

Roye, dakkeu !

La question que je me pose est à savoir pourquoi le sénégalais ne restera jamais lui même ? Pourquoi sommes-nous le dépositoire de la merde mondiale ? Déjà, nous ne produisons rien et consommons peu sénégalais, mais on perd nos us et coutumes pour épouser ceux des européens, arabes, indous etc …

Louniou boolé ak toukh chiicha la xamoul ? Roy ba dakkeu reik … Tchiippp !

PS : Merci à la série « Idoles » pour le clin d’œil à la lutte contre le tabac durant leur dernier épisode (ep 18 saison 4)

Précédent Au-delà d’une simple gifle …
Suivant 7 ou 8 mars, Nder ou Jeanne d’Arc ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *