La « Macronisation » du Sénégal


  •  La « Macronisation », une nouvelle colonisation
  • Des contrats économiques qui nous rendent dépendants de l’Hexagone
  • A quand une indépendance ?

Que mes cousins Diakhaté, Kébé, Cissé et Lo ravalent leur salive. On ne parle point de Macarroni (rires). Il est question d’un processus de Macronisation, comprenez d’une razzia économique du Président français, un As du partenariat économique.

Merci Emmanuel, tu ne nous as pas rabaissé comme Sarko ni trop flatté comme Hollande. Tu as marqué, une fois de plus, tes visites officielles par la diplomatie économique.

Cette colonisation des accords économiques est celle qui prévaut au 21e siècle. Fini les salamalek diplomatiques infertiles. Place à la signature de gros contrats d’achats comme du temps du commerce triangulaire. Un joli relooking !

Aérien, mobilité urbaine, ferroviaire, aménagement urbain, énergies, protection du littoral et réhabilitation du patrimoine historique, sont autant de nouveaux secteurs où Macron a fourré son nez aquilin en l’espace de 72 h passées dans les airs de Dakar, Diamniadio et Saint Louis.

L’ancienne capitale des colons verra ses colonnes et architectures qui ont marqué notre histoire restructurées pour ne pas enfouir notre passé français. Cependant pourquoi n’essayons pas de réécrire l’Histoire. Le système français nous a assez prouvé ses limites. Un pays comme le Rwanda a fait le choix de s’en départir et le voila devenu une référence mondiale. Nana Akufo-Addo s’est répété devant le sieur Macron qui l’avait entendu dire lors de sa visite en terre ghanéenne que l’Afrique doit se prendre en charge et ne rien attendre des anciennes colonies.

Complexe ou dépendance ?

Les plus radicaux parlent de complexe. Je pense qu’il n’est plus question de supériorité de nos jours entre les pays indépendants et les anciennes colonies. Il s’agit plus d’une dépendance à la langue, au système éducatif et aux IDE (investissements étrangers directs).

Nous sommes dépendants de la France. Nous sommes des blancs, nous sommes bleu, blanc, rouge. Nous sommes des coqs. N’en déplaisent à ceux qui pensent que c’est pour demain notre divorce avec la France.

Macron est un pur libéral, nous le savons tous ! Il a su mettre en avant l’Économie française et l’Euro pour relancer le vieux continent. Ce continent où les investissements français ont perdu de grosses parts de marché. L’hexagone a été détrôné par la Chine, l’Inde et même le Maroc.

Et nous dans tout cela ? Nous donnons la préférence à nos amis français qui continuent de nous dominer, financièrement et technologiquement.

Qui disait que nous sommes indépendants un 4 avril 1960 ? C’était un poisson d’avril et on y a tous cru !

Précédent Dakar, salle de ses enfants !
Suivant Pauvres Malades !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *