Black Friday au Sinaï


Le Black Friday anglo-saxon est une réalité que les égyptiens n’oublieront pas de sitôt. Un vendredi pas comme les autres devenu un vendredi comme les autres qui est passé quasiment inaperçu dans l’actualité.

On dénombre 305 morts dont 25 enfants et des centaines de blessées pour des gens qui, n’ont eu de tort, que d’aller à la prière du vendredi.

Des musulmans qui, n’ont eu du tort, que d’être musulmans soufis. Ils se font alors massacrer par leurs propres frères, une bande armée jusqu’aux dents, prête à en découdre.

Dans l’esprit collectif un musulman ne terrorise pas un musulman et dans l’esprit collectif terroriste égal musulman. Alors que les statistiques vous le diront les attentats dans le monde affectent en majeur partie les musulmans qui sont les premières victimes.

Tous unis pour la France … le reste du monde compte peu … hélas !

Alors à quand la marche où l’on voit main dans la main les présidents unis dans la douleur face à ce Black Friday comme cela a été le cas lors des attentats du Bataclan ?

La question qui se pose à présent c’est de savoir si la vie musulmane n’a aucun prix ? Ou le fait d’être une victime musulmane exonère le terroriste ? Ou le fait de tuer des musulmans n’émeut aucun chef d’Etat et ne le pousse à sortir et marcher aux côtés de ses pairs ?

Depuis 2011, cet attentat est le plus meurtrier qu’ait connu le monde.

La dernière question que je me pose c’est à quand à la fin du Black Friday pour les musulmans boucs émissaires de l’occident ?

Précédent Des hommes qui manquent souvent de confiance en eux ...
Suivant Pourquoi doit-on-célébrer le Gamou ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *