Russie 2018 : Gaïndé ngi yalwaan !


« Gaïndé ci biir ale : day reub, dadi fadd, indi ci keur gui » dixit tontou You « borom Ndakarou ».

Nos lions du Sénégal, qualifiés au prochain mondial en Russie, ne sont décidément pas des fans du roi de mbalakh au vu de leur récente prestation chez « le premier des sénégalais ». Auréolés d’une qualification avant l’heure, les lions sont reçus à leur retour de Polokwané au palais pour les honneurs…et comme des héros.

Et au moment précis où Moussa Sow, porte parole du jour, prend la parole, personne ne se doutait que nos « gaïndés » allaient se transformer en « talibés ». Personne !

Eux à qui le peuple a tout donné et toujours pardonné. Eux dont un seul match coûte au contribuable sénégalais entre 180 et 200 millions de FCFA. Eux qui n’ont jusqu’ici RIEN gagné. Eux qui sont simplement qualifiés en coupe du monde dans une poule plus qu’abordable. Eux qui jouent sur un gazon du stade de l’amitié ressemblant à un champ de patates. Eux qui, pour la plupart, gagnent des millions par semaine. Eux qui…non bayil ma yam fofou.

Et bien ces « braves » messieurs n’ont trouvé rien d’autre à demander au Président de la République que des terrains et des passeports diplomatiques alors que ce dernier leur offre déjà 20.000.000 FCFA. Ce n’est plus de la boulimie, c’est du foutage de gueule (passez-moi le terme).

Président : waa booy yow itamm … aghh ! sén salaires you baakh yi ngéen di yélewanee mdrrrr

Que personne ne vienne me dire que « c’est leur droit parce qu’on l’a fait pour tel « mbeur » ou « politichien ». Ce sont nos héros et je refuse qu’on les mette dans le même sac à m****.

Ils n’en n’avaient ni le droit encore moins le devoir. Ces messieurs aux salaires mirobolants sont issus d’un pays pauvre très endetté … Ce pays, appelé « grande nation du football », ne dispose que d’un seul stade aux normes internationales, encore que …

L’équipe s’entraîne en « ndiakhass » et joue avec un équipementier de Colobane… Leurs compatriotes, champions d’Afrique de Karaté 2017, ont même du mal à boucler leur budget de participation à un tournoi majeur (préparation n’en parlons pas) …

Les clubs professionnels du pays, champions de la saison dernière, attendent toujours leurs maigres primes de performances dues par la fédération … Mais ces braves gaïndés trouvent le courage de demander des terrains et des passeports diplomatiques.

Mais bon sang pour quoi en faire dans un contexte pareil ? Kissouroulaay amna louma méti torop …même si je doute encore que le discours vienne vraiment des lions.

N’est ce pas Gorgui ? Toi le lion de Kébémer, tu penses vraiment que c’est eux ?

Précédent ONU, où es-tu ?
Suivant WADE ou Macky, Qui est le maître du « Je » ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *