Affaire Diack : Prudence !


Le sport a perdu sa noblesse depuis quelques années. Combien de scandales ont entaché la beauté du football, de l’Athlétisme. Du dopage durant des JO jusqu’aux pots de vin pour des candidatures de la Coupe du Monde de Football, le Sénégal a également eu son lot de ce tsunami des dieux d’Athènes. L’affaire Lamine Diack nous affecte tous.

L’un de nos plus valeureux fils se trouve dans de sales draps depuis un bout de temps, privé de sa liberté de circuler, de sa famille et de son pays natal. Il a beaucoup fait pour le sport en général et l’Athlétisme en particulier.

Cependant, loin de la vague pathétique (pétition et autres manœuvres) qui s’est formée ces derniers temps pour éteindre le feu qui consume notre compatriote, prenons du recul pour voir cette affaire différemment de ce qui nous est exposé en longueur de journées dans la presse.

Anges et démons !

Le plus décevant dans le monde du sport c’est quand un scandale ne provient pas d’un sportif ni d’un hooligan, mais plutôt d’un dirigeant. Les instances qui régissent et contrôlent les compétitions mondiales sont souvent corrompues. Set Blater, Platini et autres nous ont montré que les responsables cèdent trop souvent aux tentations des pétrodollars ou des comptes de Liechtenstein. Ces hauts responsables tombent comme des châteaux de carte et perdent tout le prestige qui leur était attribué. Qui ne céderait pas à un chèque de plus de 7 zéro ? Là n’est pas le problème.

Lamine Diack a été accusé et mis en demeure à Paris pour les besoins de l’enquête. Il est normal qu’on veuille demander une liberté de circulation pour qu’il revienne au Sénégal tout en poursuivant l’enquête. Mais gare à un voyage sans retour comme pour Massata, son fils, qui a dit récemment sur les ondes de la RFM qu’il n’ira pas en France pour se jeter dans la gueule du loup dont il a échappée.

Servir ou Sévir pour l’exemplarité ?

Oui ou non ?

La bonne question que les partisans du retour de Diack au Sénégal évitent est : a-t-il réellement été corrompu oui ou non ?

Si la réponse est affirmative que servirait alors un élan de solidarité pour une grave faute d’éthique, d’abord, et de déshonneur pour le Sénégal ? N’avait-on pas jadis déclaré que l’argent de Diack a financé en 2012 des opposants, des gens qui « en avait marre » ?

Diack fils se défendait durant Yoon wi d’Elhaj Assane Gueye de la RFM, en affirmant que le Président Diack était victime d’une invective d’anglais qui avaient solliciter son appui et son influence pour la candidature au poste de l’AMA ou je ne me rappelle quelle autre instance sportive. Si cela s’avérait vrai, est-ce que ça vaudrait à Lamine Diack d’être accusé d’avoir fermer les yeux sur des cas de dopages d’athlètes russes ou tout récemment d’achat de voix pour que RIO remporte les JO 2016 ?

La nébuleuse qui plane sur cette affaire semble si épaisse et explosive qu’on nous cache, me semble’-t-il, tous ses contours. Un responsable de sa carrure ne serait pas démis de ses fonctions et traîné dans la boue pour des accusations fallacieuses et des règlements de compte à la texane.

Utilisons encore le conditionnel, si il avait reçu de l’argent des russes, le Sénégal devrait en faire un rappel à l’éthique, la déontologie et appelez ses enfants à éviter de salir l’intégrité de notre si beau pays.

Sunu mbok la !

Le sénégalais est pathétique, il verse rapidement dans une solidarité incontrôlée et déraissonnable. Nous devons tous combattre l’injustice autant que nous sommes.

Nos dignes fils qui nous représentent dans les plus prestigieuses institutions mondiales doivent rester des modèles pour une jeunesse ambitieuse. Que certains dirigeants trempent dans de louches affaires dans le pays, c’est gérable puisque c’est du « nous dans nous ». Mais quand ces duperies concernent d’autres nations, d’autres compétiteurs, la renommée de notre pays en pâtit. Nous en sommes tous conscients. Et que dire des braves athlètes qui ont été lésés, dépourvus de leur mérite au profit d’autres adversaires malhonnêtes qui se sont piqués pour gagner ?

Donc laissons Dame justice faire son rôle et tirer au clair cette manche. Si nous voulons soutenir notre cher Diack, laissons le monde découvrir qu’il est innocent. C’est en ayant les mains en l’air qu’on peut assurer l’autre qu’on est désarmé et armé d’une bonne intention.

Soyons patients !

Précédent Foot moderne: Kaagn moy wax !
Suivant Menace terroriste : Presse complice !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *