PhiloDophie : Pudeur et Valeurs


Mes chers élèves, le cours magistral précédent avait porté sur L’Eau, la Vie ; donc sur la notion de vitalité (pas Vitalait?).

J’allais vous entretenir sur ce qui nous maintient en Vie et nous permet de nous procurer de l’eau : le Travail. Ce sera pour une prochaine fois.

Aujourd’hui, je vais vous parler de ce qui permet à l’Homme de vivre aisément dans ce monde. Je parie tous mes diplômes que vous pensez à l’Argent. Eh bien non ! L’Argent vous différencie des autres mais ne vous rend pas heureux. Je reviendrai sur ces sujets dont vous raffolez tous.

Nous analyserons la Pudeur et la Valeur. Ces 2 notions sont dialectiques, impalpables mais comme de la rosée, elles sont invisibles mais laisseront des traces après leur passage.

La THÈSE ?

La Pudeur et la Valeur sont des sœurs. Comme disait le fou : danio dém bayy bokkou baaye farr bokk yaaye ?! La Morale est leur mère. Elles vont de pair telles une paire de jumelles. Ces 2 notions nous permettent de vivre avec Honneur dans ce monde tumultueux.

La Pudeur s’applique en premier en soi même. Elle est cette limite aux bords de la Honte et de l’Irrespect. Comme disait un sage, « c’est un voile qui honnore celui qui le met devant ses passions et ses pulsions ». Elle nous lie avec l’espace public où nous ne devons pas faire atteinte à la pudeur des autres. Oui, chacun a une Pudeur. D’ailleurs, la Conscience, cet éternel Juge, nous alerte à chaque fois que l’on outrepasse cette limite morale.

Quant à la Valeur, elle traduit nos actes et paroles. L’agrégat de la Valeur est l’avis des autres qui est né des échanges vis à vis des autres, des échanges que nous avons avec eux. La Valeur de l’Homme n’est pas une incarnation, non ! Elle est un vécu. C’est aux autres de graduer la valeur de quelqu’un et de dire à travers les expériences vécues avec lui s’il a vraiment des Valeurs. La Valeur se multiplie.

Le succès d’un Homme se trouve dans la grandeur de ses Valeurs

L’ANTITHÈSE ?

Vous me direz pourquoi donc se parer de Pudeur et de Valeurs pendant que les gens cherchent le succès, la célébrité, le bonheur ? C’est parce qu’elles sont le gage de la pérennité de tout succès sur Terre.

Regardez cette histoire de Jini Ginger, (Jongué bou forokh) où ces filles, inconscientes des dérives du langage, se sont exposées à la risée et au courroux de tous. Si ces actrices avaient mis le voile de la Pudeur devant elles, elles auraient réfléchi à 2 tours avant de faire cette métaphore de « SEN YEUFF » en jouant sur une note de Sensualité. En pensant aux notes que vont leur attribuer les sénégalais sur l’échelle des Valeurs, elles n’auraient pas confondu le décor privé de leur série tant aimée et suivie avec le fond commercial de cette publicité qui touche l’opinion publique. Libre cours à chacun de se prononcer là dessus !

Marichou et Eva n’ont pas passé leurs images sur les filtres Pudeur et Valeur qui n’existent pas sur Snapchat mais sont fontionnels dans leurs consciences, et les nôtres.

La SYNTHÈSE ???

Nous serons dans la majorité d’accord que la Pudeur et les Valeurs sont indispensables pour ceux qui veulent vivre en gardant la tête haute. La célébrité est éphémère, elle est une lueurre. Vous êtes ovationnés, aimés, favorisés, médiatisés …. mais pour combien de temps ?

Que dit-on aujourd’hui de Mickael Jackson, cet enfant prodige de la Pop Music ? Sa célébrité lui a-t-elle laissé une conscience tranquille et une postérité légendaire alors qu’il se prenait pour un demi-dieu ?

Madonna n’est-elle pas détronée par une Lady GaGa aussi dévergondée ? Yékini n’a-t-il pas fini par mordre de la poussière face à Balla Gaye 2 qui a mis fin à sa carrière ? Ndiaga Mbaye, Ndongo Lô, et j’en passe sont-ils toujours au diapason de leur succès ? Lissa et Katy Chimère sont-elles toujours les reines du petit écran ?

L’Homme est tellement hypocrite et jaloux qu’au lieu de vous dire que vous avez de la morve aux narines, il vous dira que vous avez un joli nez aquilin. Donc faites vous Respecter !

Bref, armez vous de Pudeur et de Valeurs si vous voulez gagner le Respect des autres.

À très vite !

Le PhiloDophe ?

Précédent Dis-moi où tu habites, je te dirai qui tu es !
Suivant Foot moderne: Kaagn moy wax !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *