Rentrée scolaire, « la Classe »


Cette année, la rentrée s’annonce plus apaisée au Sénégal. Le syndicat des enseignants qui avait commencé à faire retentir la sonnette des mécontentements  a vite été étouffé par le sapeur pompier de l’éducation nationale dixit le Ministre de l’Education Nationale.

Ce qui nous fait inexorablement penser à notre feu Mame ABDOU AZIZ SY AL AMINE qui était un médiateur respecté et prisé par le gouvernement. Il avait l’art de désamorcer les conflits entre l’Etat et les syndicats.

Le Président de la République a profité d’une levée officielle des couleurs pour souhaiter ses meilleurs vœux de rentrée universitaire au corps professoral et à toute l’équipe du système scolaire. Il rappelle également que l’un des objectifs du PSE est « l’amélioration continue du cadre de vie des écoles et universités, de même qu’à l’adaptation progressive des dispositifs d’enseignement aux outils numériques modernes ». Mais est-ce suffisant ?

La grève est devenue une règle dans notre système éducatif

Les enseignants ne sont pas contents pour une seule et bonne raison : ils n’arrivent pas à recevoir toutes les indemnités auxquelles ils ont droit. « Faites des rois les enseignants, ils feront des vos enfants des princes ». Ils devraient au minimum avoir un salaire décent qui leur permet de travailler paisiblement. Cette politique doit être renforcée sinon on n’aboutira à rien. Il en est de même de la formation des enseignants. Faut oser le dire, certains n’ont pas le niveau. Certains peinent même à avoir un discours éloquent en français pour ne pas dire boiteux. Ils sont motivés donc il faut les former.

Cela se répercute sur nos enfants, frères ou sœurs car leur niveau est bas pour ne pas dire catastrophique. La langue de Molière est bafouée pour Shakespeare. N’en parlons encore moins celle de Freud ou Cervantès. Le monde ne s’est pas fait en un jour alors il est temps de se réveiller et de faire les choses correctement.

Donnez ses lettres de noblesse à l’éducation car elle en a vraiment besoin. L’éducation est à la base de tout donc ne tuez pas l’avenir des enfants d’Afrique.

Notre école forme des meneurs de troubles et troupes politiques

Donnez à César ce qui revient à César et mettez au même rang l’éducateur et l’avocat et le footballeur international car chacun d’eux dans sa vie a eu « un maître ou une maîtresse ». Comme le dit si bien Alex OXENSTIERN dans Réflexions sur l’éducation (1652) : « La bonne éducation de la jeunesse est le garant le plus sûr de la prospérité d’un État. » Propos qui a aussi été repris par Nelson MANDELA qui disait que « l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ».

Alors donnons cette arme à nos enfants quelque soit la langue utilisée le wolof, le swahili, l’arabe, le manding, le français, l’anglais etc … Éduquons nos enfants et donnons à leurs enseignants les outils et les bagages nécessaires pour mener à bien leur mission.

Sur ce, bonne rentrée la « Classe » !

Précédent Desire Know to verify you will Catch Cheating Spouses
Suivant PhiloDophie : L'Eau, la Vie !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *