Halte cardiaque : Les lions passent aux forceps


Comme on s’y attendait, lions et « palencas negras » se sont livrés à une bataille farouche à Tunis dans ce qui était sans doute le match le plus relevé des 1/4 de finale de l’Afrobasket 2017. Les lions du Sénégal malmenés pour la première fois dans ce tournoi, ont du puiser dans leurs dernières ressources pour finalement venir à bout de l’Angola 66-58. Oh que ce fut dur !

Impressionnants jusqu’ici, les poulains de Porfirio Fisac ont eu fort à faire face à des angolais qui les ont obligé à jouer 2 à l’heure pendant toute une mi-temps. Les coéquipiers de Goncalves se payent même le luxe de mener à la pause ; ce qu’aucune équipe n’avait su faire face au Sénégal depuis le début du tournoi. Tiit mom defone nako.

Les lions reviendront des oranges plus entreprenants et moins timorés à l’image d’un Gorgui Sy Dieng toujours transparent. À défaut de compter sur les cadres, c’est la jeune garde qui prend le jeu à son compte et garde le suspense entier grâce aux virevoltants Louis Adams et Thierno Niang.

Yalla boumou méleni 2016 waaye !! teuf teuf

Le sort semblait s’acharner sur les lions quand ce dernier se blessa à la cheville et du quitter définitivement le parquet. On était dans le dernier quart-temps et le mano à mano continuait. A 1mn de la fin du match, il n’y a que 5 petits points d’écart en faveur du Sénégal. Kissouroulaay 1mn basket meun nagn ci ray 14 millions de nitt. Lol.

Les angolais continuaient de résister et leur adresse aux tirs primés semait la peur chez les supporters sénégalais jusqu’à ce que notre « américain national » Clevin Hannah ne délivre tout un peuple avec un shot à trois points. 8 points à 1mn de la fin: les carottes semblaient être cuites pour les angolais.

Et en bon stratège, le coach sénégalais sort ses pivots pour ne laisser sur le parquet que des meneurs et ailiers pour assurer les lancer-francs. Les lions garderont le score jusqu’à la fin et se hissent donc en 1/2 finale.

Pas de répit : ce soir c’est le Nigéria qui se dressera sur le chemin des Lions et il faudra élever le niveau pour jouer la finale.

Cœurs fragiles s’abstenir de regarder. Man mom dieund na samay soukeur békk. ? ? ?

Allez les lions!

Précédent Députés du Parti, dépités du Peuple
Suivant Maam Mor, tu nous laisses sans voix

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *