Ma famille d’abord !


Ça y est, il l’a fait. Il a franchi le rubicond, comme l’a titré le journal l’Enquête de ce mardi. On a l’habitude de voir le président SALL se dédire, mais là, la flagrance frise l’insolence.

Entre «Alioune SALL ne bénéficiera jamais de ma part un décret de nomination » et le décret nommant son frère comme Directeur de la Caisse de dépôt et consignations, le président SALL a fini de montrer le peu d’estime qu’il accorde à la population sénégalaise et le peu de crédit qu’il faudra désormais donner à sa parole.

Oui ! Le poste le plus juteux de la nomenclature gouvernementale est désormais occupé par le frère du président, « même père, même mère » comme on dit chez nous. Les liens du sang l’emportent encore une fois sur l’éthique, la morale et les usages républicains. Ma famille d’abord !

6 et 9

Ce qui est nouveau dans tout cela, c’est que le président SALL a choisi clairement le candidat pour sa succession.

En effet, le ministre des finances est très puissant, c’est connu. Il veut succéder au pouvoir le président SALL, ce n’est un secret pour personne. Macky SALL ne veut pas de lui comme son successeur. C’est ce qui se bruite dans les couloirs. Il serait juste en sursis pour avoir gagné la bataille de Dakar lors des élections législatives, mais le début de sa fin semble avoir sonné.

En confiant la CDC qui échappe au contrôle du ministère des finances à son frère, le président a posé un jalon très clair dans une entreprise de dévolution du pouvoir à son frère. La stratégie est déjà ourdie (on y reviendra).

Pour l’instant, ne soyons pas surpris de voir très bientôt d’autres ressources allouées à la CDC. Ne soyons pas non plus surpris de voir un décret étendre le champ d’action de la CDC vers le pétrole et le gaz.

On entendra beaucoup parler d’Alioune SALL. Il se démultipliera pour faire gagner son frère en 2019. Son frère l’imposera aux sénégalais en 2024, quoique ça leur coûte.

Précédent Rohingyas : L'appel salvateur du Dalaï Lama
Suivant Députés du Parti, dépités du Peuple

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *