Honorable, que feras-tu pour moi ?


diggué borr la, wakh takhoul biirr féss

Permets moi de te tutoyer mon cher député. Durant la campagne, tu as bu le « thianeu » avec moi, tu as pris le bus à mes côtés pour vivre mon calvaire. On est des amis et proches, je pense.

Maintenant que tu es devenu « honorable député », j’ose espérer que tu ne changeras pas.

Tu m’avais dit et promis que tu serais différent des autres. J’ai juré partout que tu étais le meilleur choix pour cette 13e législature.

Mes amis, d’autres bras lourds et moi avions même caillassé le cortège de tes adversaires pour leur dire bienvenus dans ton fief. Iso (pas le club) a été arrêté et emprisonné après cet incident. Tu nous avais dit que tout sacrifice avait un prix.

Nous avons versé notre sang pour vous. Au moins tenez vos promesses

Nous ne demandons rien de grandiose. Je te rappelle nos 2 doléances.

1 – Un espace vert pour que nos vieux puissent y reposer leur dos courbés. Pour que les enfants y jouent sans se faire heurter par une voiture dans la rue. Nous mêmes, on pourra s’y promener avec nos « thiouks ». On pourra aussi en faire notre Central Park, ce poumon vert de New York, où on ferait du running et promènerait les petits et nos moutons. Cette grande usine située à quelques encablures nous pollue l’air au vu et su des autorités. Mais rien n’est fait poru nous sauver !

2 – Une usine de transformation des produits de pêche. Depuis plus de 50 ans, nous avons un quai de débarquement trop petit et certains se font de l’argent en créant leur business à quelques mètres de ce dernier pour échapper au « dioutii » et autres raquettes administratives. Chaque député nous avait promis une infrastructure neuve avec même des chambres froides. Fais quelque chose honorable et nous te serons redevables en 2022.

Nous ne demandons que des infrastructures, le reste on le fait tous les jours : travailler dur

A part ces 2 petits projets qui ne seront pas financés par ta poche trouée, tu nous avez promis 3 choses. Je sais que tu ne les as pas oubliées.

1 – Un stade omnisports pour nous les jeunes. Ce sera la cerise sur le gâteau. Neymar nous fait déjà rêver. Nos mamans ne vont plus nous interdire d’arrêter les études pour faire du foot un métier. Combien ça paie bien de nos jours !

2 – Un financement pour nos braves femmes qui ont mis en place un système d’autofinancement à travers leur GIE. Tu leur avais promis 100 millions de francs CFA, une fois élu, pour développer leurs activités de maraîchage et de transformation de produits halieutiques. Cette somme sera une bouffée d’oxygène comparée à leur fonds d’investissement de 10 millions.

3 – Pour le dernier, nous t’en excusons. Je sais que tu ne pourras pas le faire en si peu de temps. Il te faudra un second mandant sûrement pour l’accomplir et nous ne croyons plus au projet long-termiste.

Nous ne croyons plus au projet long-termiste

Honorable, nous voulons juste des infrastructures de base. Le reste on le fera à la sueur de nos fronts. C’est ainsi qu’on gardera notre honneur. La balle est dans ton camp.

Comme le PSG, nous avons misé gros sur toi. Fais de telle sorte qu’on aie pas marre (Neymar) de toi tout comme les autres qui t’ont précédé et qui nous ont déçu.

Bonne chance honorable. Nous gardons nos espoirs et surtout nos yeux sur toi !

Précédent Afrobasket 2017 : La diarrhée fait courir les lionnes
Suivant Spécial Tabaski ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *