Afrobasket 2017 : La diarrhée fait courir les lionnes


Les lionnes sont championnes en titre : quoi de plus normal que de les mettre dans de bonnes conditions à Bamako pour pouvoir garder leur couronne ?

Les lionnes du basket ont battu difficilement hier les congolaises (70-63) pour leur troisième sortie du tournoi. Mais ce succès étriqué cache une information pour le moins insolite : elles ont joué avec la diarrhée. Biir bou daw, waaw !

En effet, l’hôtel dans lequel les lionnes sont logées, avec d’autres équipes, ne fournit pas une bonne qualité de restauration et nos braves lionnes en ont fait les frais.

Aminata Fall a du déclarer forfait pour ce match et ses coéquipières qui étaient plus résistantes qu’elle ont du jouer avec des va-et-vient entre le parquet et les toilettes. Di sédeulé paniers yi. Mdrrr.

Non mais plus sérieusement c’est une honte pour le basket africain et en particulier pour le Sénégal.

Nos braves lionnes !! yénaniou tammale COUPE dééé !

Les lionnes sont championnes en titre : quoi de plus normal que de les mettre dans de bonnes conditions à Bamako pour pouvoir garder leur couronne ? Les membres de la fédération nous diront certainement que « c’est le pays hôte qui prend en charge ce volet ». Soit ! Mais qu’est ce qui nous empêchait de choisir notre propre hôtel avec choix sur le menu ? A-t-on effectué une mission de prospection au Mali ? Je donne ma langue au chat.

Un responsable du ministère des sports interrogé nous confirme la situation avant d’ajouter : « nous ne sommes certes pas les seules dans cette situation mais une équipe ambitieuse comme la notre devait se déplacer avec un cuisinier et un bon médecin ». Gno ko dégando !

A quoi vous servez chers responsables ? Ah oui, les élections et conférences de presse

Un simple club de ligue 1 professionnel au Sénégal, qui se respecte, prépare mieux son déplacement en réservant hôtel et menu, en parfaite coordination avec le staff technique et médical. C’est un minimum de professionnalisme. Mais bon, faut croire qu’en sport le management n’est pas le dada de ceux qui dirigent. Nos lionnes ont pu s’en sortir hier grâce à leur courage mais plus la compétition va avancer, plus l’adversité deviendra rude.

Le coach Moustapha Gaye a déploré la situation mais nous n’avons entendu aucune autorité fédérale pour nous rassurer. Qui parlait de tourisme des fédéraux lors des compétitions internationales ?

Nous osons espérer qu’une solution est en voie d’être trouvée. Nos lionnes méritent respect et considération : de grâce, prenez soin d’elles!

Thiouné nguén torop. Allez les lionnes !

Précédent Assane DIOUF n’a rien fait !
Suivant Honorable, que feras-tu pour moi ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *