Cas Assane Diouf : L’indiscipline, une vertu ?


Kou yarrou mathie tangal yeuy sa goney ngaay

Les sénégalais m’étonnent. Ils sont imperceptibles. Quand une personnalité, un politique ou un responsable s’exprime en toute politesse et avec pudeur, il ne sera point écouté. « Daffa yambaré » dira-t-on.

Il suffit qu’une personne, et fut-il un guignol vivant aux USA, sorte des insanités de sa gueule (excusez le mot) pour qu’on le taxe de « guerrier », de « saaba ».

Être impoli ne sera jamais une qualité chers compatriotes. L’indiscipline est la plus vile des bassesses. Une personne peut vous paraître correcte, de haut rang, seule sa langue pourra la trahir ou le relever aux yeux des gens.

Maintenant, comment expliquer ce que j’appelle la « folie digitale » des sénégalais ?

kou réwww nga … banga tékk sa tankk Sénégal rékk .. dotoko défaatyy !!

Les réseaux sociaux sont devenus une arme à double tranchant pour les internautes qui ne la maîtrisent guère. Certains y deviennent des stars par circonstance et d’autres par pertinence (parcours et charisme).

Assane Diouf est de ceux qui, accidentellement, nous tombent du ciel et font tout un tintamarre pour se faire un nom. Il aura réussi son pari ou son rêve.

Comme une braise tombée dans l’herbe sèche, cet impoli de sénégalais a besoin du vent pour « lakk daay bi ». Ce vent, c’est nous. Nous cautionnons ces insultes proférées envers des pères de famille, des personnalités, des compatriotes tout simplement. C’est inacceptable. 

Je ne reconnais pas ces sénégalais assoiffés d’injures. Même pour menacer quelqu’un d’une insulte, une nouvelle expression est née : « damalay Assane diouf dé ». Pauvres de nous ! 

Ce buzz qu’il suscite n’est en rien exceptionnel pour qui comprend l’effet de nouveauté sur les réseaux sociaux. Et le pire, c’est que l’insolence du sieur frôle la folie. C’est dommage !

Sou niaar gni bayé saaga kéne waratoule saaga lol … niom sakh amal naniou niarigne Sénégal nakh niongui wakh degg té farouniou féne

Les likes et les partages le pousseront à démontrer sa démence au peuple qu’il pense défendre. Sa pathologie est patente. Mais je n’ai rien à dire de quelqu’un qui fait sa renommée sur le net avec comme arme de persuasion l’insolence.

C’est aux sénégalais que je m’adresse avec toute humilité. Arrêtons de promouvoir la médiocrité.

Que valent des insultes pour se faire entendre ou crier au scandale. Ceux qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement actuel ou le Président Macky Sall peuvent se faire entendre par d’autres moyens.

Mais pourquoi « saaga ndeye ak baaye » ? « Koleine yapp ndey@#¥₩ » ?? … Ngeine balema, il le faut …. Qui n’insulte pas ne sera pas écouté dans ce pays !

Enfin, pour ceux qui comptent se tailler un poste dans quelques années avec une possible nouvelle alternance, sachez que l’effet Souleymane Jules Diop ne réussira pas à tous.

C’est du déjà vu ! Trouvez une autre porte d’entrée. 

Réwandé daale bakhoule, tei sou yagguei ndoff laay indi. Wassalam !

Précédent Le Président SENGHOR reste aux commandes
Suivant Libérez Dakar !

1 Comment

  1. […] chroniqueur, le très avisé Serigne Cheikh Djitté affirmait dans une chronique récente qu’il n’y aurait plus de Souleymane Jules DIOP. Je suis désolé de lui dire qu’il y en aura […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *