Macron : Oui, et après ?


Il ne sera malheureusement pas l’antidote de La Peine des africains, des sénégalais

L’effervescence fait que toutes les bulles donnent du volume à n’importe quelle solution chimique. Les accros aux comprimés effervescents me comprendront mieux.
D’ici quelques instants, jours, mois … au repos, nous verrons que la solution Macron n’a rien d’exceptionnel.
Les gens ont soif de nouveauté et de liberté. Macron incarne le renouveau français et un nouveau modèle de rêve à l’américaine. Pour preuve, Obama lui apporta un soutien de taille à quelques jours de la dernière chance du Front National. Marie Le Pen n’en valait pas la peine aux yeux des français, toutes origines et confessions confondues.

« Yes we Can » à la française …
Maintenant que les dés sont jetés, qu’est ce qui changera pour les plus français des africains ? Rien. Ou du moins peu de choses.
Macron est certes jeune, ambitieux, peu expérimenté dans la gestion étatique pour laquelle il a géré durant presque 3 années les poumons (l’économie) mais ce n’est pas assez pour renverser la vapeur d’une coopération France-Afrique.
Il sera un bon président pour les français de France. J’en suis convaincu. Il pourra relever la croissance économique de la France en place et lieu de son mentor politique Hollande qui, lui, tergiversait avec son pacte social.

Les institutions restent, les hommes passent … mais se ressemblent
En Afrique et particulièrement au Sénégal, les choses iront de mal en pis. Oui, il est un moneymaker. Les contrats français seront renforcés et les entreprises de l’hexagone continueront de sucer notre sang. Total a récemment secoué le gouvernement sénégalais et a parachuté l’un des plus importants ministres du nouveau régime.
La France tient d’une main notre projet de relance économique pour ne pas dire le PSE. Elle finance et construit le TER. Eiffage tapisse nos routes. Atos interconnecte nos services numériques. Et tant d’autres.
Et pour l’Émigration ? Sera-t-elle toujours sélective ? Même si le jeune chef d’Etat a reconnu que la colonisation a été un crime contre l’humanité, la France va-t-elle se rattraper et nous laisser vivre dans ce pays où le sang de nos grands parents a été la sève de la liberté ? Continuerons nous, Sénégalais, à avoir plus de refus de visa sur nos pauvres passeports en payant pour voir ce rêve se briser et nos larmes mouiller ce document de voyage.
Quant à nos affaires internes et Politiques, Macron, j’ose espérer, nous laissera laver le linge sale en famille. Pourra-t-il lutter contre l’envie de devenir un sauveur, un héros qui résoudra les problèmes de démocratie dans nos chères rue-publiques ? Cela me surprendra.

La France-Afrique n’est pas un mal nécessaire … c’est un MAL !
La France-Afrique sera-t-elle qu’une mythologie ? Ce vieux legs du Général De Gaulle et de son bras armé Foccart ne pourra être réduit au néant. Cette coopération déséquilibrée et profiteuse nous appauvrit dans les coulisses de nos palais présidentiels mais aussi dans les palaces parisiens. Les loges maçonniques africaines seront elles abandonnées par ce jeune président ?
Autant de question que je me pose au lendemain d’une élection réussie par les spin-doctors de Macron. Ces pros de la communication politique ont réalisé un tour de maître en présentant leur candidat comme la solution contre Le Pen. Il ne sera malheureusement pas l’antidote de La Peine des africains, des sénégalais.
Emmanuel est tout beau, correct, charmant et charismatique. Néanmoins, ce joli packaging du nouveau type de président n’en fera pas un « macaron ».

Le Pouvoir a une double face : Le Bien et le Mal
Trouvons nous mêmes nos propres solutions à nos problèmes. Restons SÉNÉGALAIS et non les PLUS FRANÇAIS DES AFRICAINS.
~~~~~~~§§~~~~§~~~~~§§~~~~~~~
Auteur : —§§ Serigne Cheikh Djitté §§— La Tribune 221 CHeikh Al Muntaqa Saalih
Précédent Les drogués du Pouvoir
Suivant St Waly Tine : Mon ami, mon frère !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *