Gorgui doliniou !


« La meilleure des servitudes est d’être serviable »

Et bien alors (Wade voice), la générosité ne rime pas toujours avec sagesse. Je pensais que notre vieux Gorgui national était le seul à mériter ce slogan devenu populaire : « Gorgui doliniou, Gorgui doyalouniou ! »
Vous partagerez sans doute avec moi que le petit Gorgui Sy Dieng mérite largement cet hommage national. Pape et Cheikh ont donc du boulot.
Du haut de ses 2m11 et ses 111 kg de muscles, ce jeune homme démontre tout ce qu’un sénégalais, de surcroît talentueux sportif, peut faire pour sa nation. Son air distant et son silence poli cachent un grand cœur.
Il vient de doter l’hôpital de référence de Dakar, le Principal, de 7 machines de d’hémodialyse et il n’a pas attendu d’être maire ou député ou ministre ou même … pour le faire. Il n’a pas non plus organisé un grand téléthon sur nos grosses caisses vides à résonance pour mobiliser les 105 millions de FCFA nécessaires pour l’achat des machines.

Doomou réw mi degg, un grand homme, un grand cœur !
Les chiffres n’en finissent pas. 140 personnes souffrant d’insuffisance rénale pourront se faire traiter au niveau de l’hôpital dakarois en plus de la capacité initiale qui se limitait à 21 personnes. Le montant du don de la fondation Gorgui Sy Dieng ne peut être quantifié puisqu’il touche à plusieurs spécialités. Le DG du Principal précise que ce matériel est flambant neuf. Précision de taille au vu des types de dons seconde main de Colways qu’on à l’habitude de voir.
Et puis quoi ? … Certains dépensent merveilleusement bien la même somme inutilement dans des Range Rover Vogue toutes options ou même à parrainer sur une année des soirées et spectacles de pouukeuré.
Je n’ai pas l’honneur d’être son « guéwelou dioundou » sinon j’aurai plongé dans sa vie pour voir si ce patriotisme et cette générosité sont le fruit d’une bonne éducation ou bien d’expériences pénibles durant son enfance. Parce que oui, bien souvent le partage naît du devoir de rendre les faveurs qu’on nous a déjà faites quand on était incapable ou démuni.

Le patriotisme …. une vibre que l’on perd de nos jours
Merci Gorgui de nous avoir montré que la richesse d’une star doit servir également à sauver des vies et non nourrir des langues. Pendant que certains donnent aux beaux parleurs munis de hauts parleurs, tu poses des actes au grand bénéfice des malades et des jeunes.
Ce n’est pas une première. Son Louga Lô natal a déjà reçu un don médical d’une centaine de millions où il mène également des stages de basket au delà des caravanes médicales.
Pour le basket, ce parent pauvre du sport national qui nous a ramené plusieurs coupes africaines, Gorgui fait beaucoup aussi. Il ne démérite pas en sélection nationale. Souvenez-vous, il s’est substitué à la fédération lors de la dernière compétition continentale pour épargner à ses coéquipiers de pain thon comme du temps des nioganales.

Il mérite tous les honneurs de la République ! décorééle khaley bi nakh niou roye si mom !
Enfin, Que faut-il retenir des actes du petit Gorgui ?
J’en retiens que tout sénégalais qui se targue d’avoir une carte Gold aux zéros en forme de chapelet doit être d’un apport remarquable à son pays.
A quoi vous serviront ces milliards si vous n’en faites pas du bien ? Votre carnet d’adresse ne doit pas seulement servir le jour de votre enterrement à faire des files d’hommes influents autour de votre cercueil. En plus quoi de plus agréable que de se sentir utile.
« La meilleure des servitudes est d’être serviable » me confiait Maam Daam, mon grand père. Mon Gorgui préféré.
~~~~~~~~~§§~~~~~~~~§§~~~~~~~§§~~~~~~~~
Auteur : —-§ Serigne Cheikh Djitté §—- La Tribune 221 CHeikh Al Muntaqa Saalih
Précédent St Waly Tine : Mon ami, mon frère !
Suivant “Au feu !”

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *